🎁 Cliquez ici et obtenez 15% de réduction en répondant à notre questionnaire 🎁

LE PARLEMENT EUROPÉEN APPROUVE DE LEVER LA LIMITE DU THC À 0.3%

LE THC EN EUROPE DÉSORMAIS AUTORISÉ JUSQU’À 0,3 %

Le Parlement européen a voté en faveur de l’augmentation du niveau de THC autorisé pour le chanvre industriel. Sur le terrain le taux passe de 0,2% à 0,3%. Cela représente une étape critique dans le processus de rétablissement du chanvre en Europe. 

La proposition, longtemps défendue par l’Association européenne du chanvre industriel (EIHA), a été incluse dans la réforme de la politique agricole commune (PAC) adoptée par le Parlement le 23 octobre 2020.

“C’est un moment historique pour notre industrie, pour nos agriculteurs, pour un avenir vert et pour tous les Européens”, a déclaré le président de l’EIHA, Daniel Kruse. “Enfin, l’UE est à nouveau sur un pied d’égalité avec le secteur mondial du chanvre industriel”.

L’adoption finalise une position parlementaire officielle qui sera utilisée dans les négociations avec le Conseil européen et la Commission européenne lors des réunions tripartites qui font partie du processus d’adoption des actes dans l’UE.

Le Parlement a également voté en faveur de l’inclusion du chanvre dans la liste des produits pouvant être réglementés par des normes de commercialisation. Cette étape visant à améliorer les conditions économiques de production et de commercialisation ainsi que la qualité des produits agricoles. L’EIHA avait également fait pression pour ce changement, qui, selon M. Kruse, “nous donnera une chance de prendre de l’élan et de rattraper le monde”.

Ces règles comprennent un large éventail de normes concernant notamment les définitions techniques : l’étiquetage, l’emballage, les substances et les méthodes utilisées dans la production, le type et le lieu de culture, et d’autres aspects de la chaîne de valeur du chanvre.

En 1984, pour la première fois, les valeurs limites de THC spécifiques à l’Europe pour le chanvre industriel ont été fixées à 0,5%. Cette limite a ensuite été ramenée à 0,3 % sur la base d’une norme établie dans les années 70 par l’Association internationale pour la taxonomie végétale (IAPT) et sur la base des travaux des phytotechniciens américains Ernest Small et Arthur Cronquist. Leurs travaux pour l’IAPT ont fixé à 0,3 % de THC (poids sec) la limite entre le cannabis sativa (“chanvre”) et le cannabis indica (“marijuana”).

En 1999, l’Union européenne a encore diminué la quantité de THC autorisée pour le chanvre à 0,2 % dans un effort malavisé visant à empêcher la culture de la marijuana dans les champs de chanvre industriels.

L’EIHA a toujours soutenu que le relèvement de la limite de THC à 0,3 % n’aurait pas d’effet notable sur la production illicite de cannabis. Citant à plusieurs reprises des études qui ont prouvé qu’il n’y a pas plus de risque pour la sécurité dans le cas du chanvre contenant 0,3 % que dans celui du chanvre contenant 0,2 % de THC. Avec le maintien de cette limite, l’Europe s’est trouvée de plus en plus désavantagée à mesure que la légalisation du chanvre s’étendait au niveau mondial et que la plupart des pays adoptaient la norme de 0,3 % de THC.

MOINS DE CONTRAINTE À 0.3%

La barrière de 0,2 % de THC s’est avérée être un obstacle spécifique pour les producteurs de CBD. La teneur en THC du chanvre augmente proportionnellement à celle du CBD. Par conséquent, les scientifiques et les chercheurs européens n’ont donc pas été incités à développer de nouvelle souche a ratio variable. En fonction des souches, le cannabis peut présenter des taux de CBD et de THC variables. Ainsi, la combinaison des deux molécules avec des doses différentes peuvent avoir des effets différents.

Malheureusement, il faut du temps pour développer une génétique stable. Alors que les gens essaient de produire plus de cannabinoïdes, plus de CBD, la limite du niveau de THC a 0.2% a fait barrage jusqu'à présent.

Aujourd’hui, les variétés de semences à haut rendement et les souches à forte teneur en CBD sont très demandées. Ces souches sont dépourvues de THC significatif, mais peuvent toujours dépasser la limite de 0,2 %. Dans un même temps, plusieurs variétés de semences de chanvre à haut rendement, notamment en provenance d’Europe de l’Est, n’ont pas été viables pour l’agriculture et la production sous la contrainte de 0,2% de THC.

Aux Etats-Unis, les agriculteurs du chanvre disent que des facteurs indépendants de leur volonté conduisent à des résultats de test plus élevés, et beaucoup se battent contre la réglementation et soutiennent d’augmenter la limite de THC pour le chanvre à 1% de THC.

 

Source : Blog-cannabis

Notre article ne vous convient pas?

Même si nous sommes sûrs de la qualité de nos produits et de la satisfaction de nos clients, nous proposons le Satisfait ou Remboursé pendant 14 jours après réception des articles !

Paiement Sécurisé

Notre boutique utilise la technologie de cryptage SSL qui vous offre une sécurité maximale, notamment sur la protection des données pour les services bancaires en ligne.